Le Magazine International Polonais
Macédoine de légumes à la polonaise - Sałatka jarzynowa - Kluski na parze - Un appel général à Boycotter tous les Kebabs a été lancé après le meurtre d’un jeune homme - Quand TF1 ne savait pas faire la différence entre Slovaquie et Slovénie. - Joyeuses Fêtes et Bon Réveillon de Noël - Le terroriste de Berlin vient d’être tué à Milan - Découvrez les légendes de la mythologie slave en vidéos pour Noël.... - Collecte de fonds pour le héros Polonais tué à Berlin - Berlin : Hommage au héros Polonais qui a évité que le terroriste ne fasse bien plus de victimes. - Que faire de Xavier Moreau et de sa vision de la Pologne ? -

Tensions de plus en plus vives entre le gouvernement et le président polonais.

dimanche 12 octobre 2008.
Accueil du site > Actualité de Pologne : Sommaire > Politique > Tensions de plus en plus vives entre le gouvernement et le président (...)
 
(0 - 0 vote)

Abonnement

Les relations entre les deux organes institutionnels polonais ne vont pas en s’améliorant, et ce d’autant plus qu’ils sont dirigés par deux formations politiques opposées en Pologne. Ainsi, le Président de la République de Pologne, Lech Kaczyński, est aussi l’un des principaux dirigeants du parti conservateur Droit et Justice (PiS), tandis que le gouvernement est dirigé par la coalition gouvernementale principalement composée de membres issus du parti libéral de la Plate-forme Civique (PO) et du Parti des Paysans Polonais (PS).

Jeudi dernier, le Conseil des Ministres vient de prendre une résolution suivant laquelle le Premier Ministre disposerait de la faculté de choisir la délégation qui doit se rendre au prochain sommet de l’Union Européenne à Bruxelles. Dans cette délégation, le président polonais ne fait pas parti des invités. Le ministre polonais des affaires étrangères, Radosław Sikorski, a annoncé que cette résolution avait été étudiée par six spécialistes du droit constitutionnel polonais et ainsi il serait impossible pour le président polonais de pouvoir aller à l’encontre de la volonté du Conseil des Ministres. mip2008cpgrdk

Cette résolution sonne encore le glas entre le gouvernement polonais et le président polonais dont les visions en matière de politique étrangère sont assez opposées, aussi bien en terme de politique communautaire, comme vis à vis des conditions d’installations du bouclier antimissile américain ou encore vis à vis de la coopération aux opérations militaires au sein du traité de l’OTAN. Les deux organes disposent de compétences partagées en matière de politique étrangère, et les actions menées par ces derniers reflètent de plus en plus un conflit à huit clos alors que l’une des meilleures solutions pour la Pologne consisterait à mettre en avant des pourparlers.

Le directeur de l’équipe de la chancellerie présidentielle, Piotr Kownacki, a annoncé en dépit de la résolution qui venait d’être prise par le gouvernement polonais que le président polonais, Lech Kaczyński, allait se rendre au prochain sommet européen, tout en prenant le soin de préciser que tous les points relatifs à la délégation polonaise venaient d’être éclaircis lors du dernier sommet européen concernant la Géorgie, mais aussi en ajoutant le fait qu’il était impossible pour l’actuel gouvernement polonais d’empêcher le président Lech Kaczyński de se rendre au prochain sommet.

Aussi bien le chef de l’État polonais comme le chef du gouvernement veulent faire part de leur point de vue auprès du prochain sommet européen. Le Premier Ministre, Donald Tusk, a expliqué qu’il comptait bien représenter le Pologne lors de ce prochain sommet et ne s’attend pas à y voir la présence du président. Le président polonais a toutefois insisté en faisant savoir que les affaires relatives au Traité de Lisbonne allaient être discutées lors de ce prochain sommet et que ces dernières relevaient de sa responsabilité car c’est lui qui est habilité, en tant que président, à ratifier le traité en question.

Copyright © 2015 Gazeta MediaPolonia.com
Répondre à cet article

Partagez cet article en 1 clic :