Le Magazine International Polonais
Meyssan, Soral, Sapir reconnaissent avoir menti et s’être plantés comme des cancres ! - La Crimée va devenir un gigantesque casino et les banques ukrainiennes vont être virées. - PETIT PÈRE DES PEUPLES - Nouvelle pièce de monnaie à l’effigie de Poutine. - CRIMÉE : Vladimir Poutine a l’intention d’en faire le paradis de la mafia. - INFILTRATION DES SÉPARATISTES : Un espion russe arrêté à Kharkov. - Le bourbier dans lequel s’enfoncent Soral, Sapir et Meyssan au sujet de l’Ukraine. - DEPORTATIONS DE MUSULMANS : les autorités russes y sont favorables ! - CONTRE-ESPIONNAGE : les services russes doivent tuer 200 personnes et envahir l’Ukraine. - Hallucinations et délires du Réseau Voltaire concernant la Pologne. - Dominique Biagi : le professeur d’Histoire qui souhaite l’annexion de la Pologne -

Varsovie : atterrissage d’un Boeing 767 sans les roues réussi !

mardi 1er novembre 2011.
Accueil du site > Actualité de Pologne : Sommaire > Phénomènes de société > Varsovie : atterrissage d’un Boeing 767 sans les roues réussi (...)
 
(4.88 - 3 votes)

Abonnement

Au cours de ce mardi après midi, on a frôlé la catastrophe au niveau de l’aéroport de Chopin de Varsovie – Okęcie . Un Boeing 767 de la compagnie polonaise LOT a réussi un atterrissage des plus spectaculaires, puisque privé de son train d’atterrissage, c’est sur le ventre que l’appareil s’est posé au sol tandis que des techniciens de l’aéroport y avaient déposé des substances permettant de retarder le déclenchement d’un éventuel incendie, comme l’explique l’un des représentants de la compagnie LOT, Leszek Chorzewski.

Alors qu’en début d’après midi les inquiétudes les plus vives s’étaient fait ressentir lorsque l’avion avait signalé qu’il ne pouvait pas atterrir suite à l’impossibilité de déclencher son train d’atterrissage, la suite des événements a été plutôt heureuse puisqu’aucun des 220 passagers ni des 11 membres de l’équipage n’a été blessé.

L’appareil avait pris son envol à partir de la ville de Newark, dans le New Jersey aux États Unis d’Amérique.

C’est vers 13h30 que l’équipage a signalé que le train d’atterrissage ne pouvait pas être déclenché. À partir de cette alerte, et ce conformément aux procédures prévues à cet effet, le Boeing a été escorté par deux F-16. Au niveau de la procédure, il a du survolé les environs de Varsovie pendant près d’une heure afin d’épuiser les restes de carburant. Il s’agit d’une formalité qui vise à limiter le risque d’explosion en cas d’incendie en cas d’atterrissage d’urgence.

Le pilote a pris la décision d’atterrir en utilisant l’atterrissage d’urgence vers 14h40. Cet atterrissage s’est effectué sans roue tandis qu’il se posait sur le ventre, comme le font les avions en cas d’atterrissage en train rentré. Ce genre d’atterrissage est loin d’être rare, puisque ce fut également le cas d’un avion de ligne à Montpellier ou encore d’une liaison Allemagne – Turquie au début du mois d’octobre dernier. mip201110cpgrdk

D’ailleurs, d’après les vidéos qui ont été tournées au niveau de l’atterrissage, on voit que l’appareil se pose en douceur, malgré la présence de quelques étincelles. Une fois l’appareil à l’arrêt, les passagers sont descendus sur les toboggans, encadrés des services de secours et de psychologues envoyés sur place. Ces derniers ont directement été emmenés dans les locaux médicaux de l’aéroport.

Le colonel Robert Kupracz, représentant de la force aérienne polonaise, a déclaré à la presse que le pilote avait vérifié le comportement de l’appareil en plein vol. Il s’est malheureusement avéré que le train d’atterrissage n’était pas en état de fonctionner. Le pilote a donc informé le reste de l’équipage de mettre en place le processus d’atterrissage d’urgence. Entre temps, les services de secours avaient préparé la piste d’atterrissage en y installant une mousse pare-feu utilisée dans ce genre de situation. mip201110cpgrdk

Le Président polonais, Bronisław Komorowski, est intervenu au cours d’une conférence de presse durant laquelle il a expliqué qu’il avait tenu à remercier le pilote, Tadeusz Wrona, avec qui il s’est entretenu très brièvement, ainsi que l’équipage et les passagers dont ils estime qu’ils ont su faire preuve d’un comportement courageux. Le pilote lui aurait également fait savoir que l’atterrissage avait été difficile. Celui – ci a 20 ans d’expérience comme pilote de planeurs, ce qui dans ce genre de situation est loin de se révéler fort inutile. D’après Marcin Piróg, président de la LOT, celui – ci a géré l’atterrissage de manière parfaite, tout en ajoutant qu’il s’agît du premier atterrissage de la sorte au niveau de cet aéroport.

Les autorités de l’aéroport de Varsovie – Okęcie ont fait savoir que tout trafic serait interrompu jusqu’à 8 heures demain matin et que des informations supplémentaires seraient communiquées plus tard dans la journée. Tous les autres vols qui avaient été prévus ont été reportés sur d’autres aéroports.

Mises à jour :
L’enquête vis à vis de l’atterrissage d’urgence à Varsovie. ( 2 novembre 2011, 17h38 )
Le pilote polonais du Boeing 767 acclamé en héros. ( 3 novembre 2011, 13h25 )
Suites des investigations au sujet du crash du Boeing 767. ( 4 novembre 2011, 15h22 )

Commentaires sur le forum de discussion.

Awaryjne lądowanie Boeinga 767 na Okęciu

Samolot polskich linii lotniczych LOT Boeing 767 wylądował awaryjnie na warszawskim Okęciu. Na pokładzie było 230 osób. Nikt nie został ranny. Maszyna musiała lądować awaryjnie, po tym jak nie wysunęło się podwozie. Mimo to, pilot bezpiecznie posadził maszynę na pasie lotniska. Podczas lądowania pojawił się niewielki ogień, ale służby lotniska natychmiast polały samolot wodą.

Copyright © 2006 - 2013 Media Polonia - Tous droits réservés.
Site, publication, journal sont protégés par le droit d'auteur et le droit de la propriété intellectuelle
Reproduction interdite www.swietapolska.com
Répondre à cet article

Partagez cet article en 1 clic :

Forum