Please enable JavaScript !
Veuillez activer Javascript
Prosze wlaczyc JavaScript
Bitte aktiviere JavaScript
Por favor activa el Javascript!
Le Magazine International Polonais
La nouvelle interface de LinkedIN est une arnaque qui fait fuir les utilisateurs - Macédoine de légumes à la polonaise - Sałatka jarzynowa - Kluski na parze - Un appel général à Boycotter tous les Kebabs a été lancé après le meurtre d’un jeune homme - Quand TF1 ne savait pas faire la différence entre Slovaquie et Slovénie. - Joyeuses Fêtes et Bon Réveillon de Noël - Le terroriste de Berlin vient d’être tué à Milan - Découvrez les légendes de la mythologie slave en vidéos pour Noël.... - Collecte de fonds pour le héros Polonais tué à Berlin - Berlin : Hommage au héros Polonais qui a évité que le terroriste ne fasse bien plus de victimes. -

La Pologne prend au sérieux les nouvelles menaces russes.

lundi 19 décembre 2011.
Accueil du site > Actualité de Pologne : Sommaire > International > La Pologne prend au sérieux les nouvelles menaces russes.
 
(0 - 0 vote)

Abonnement

Le ministère des affaires étrangères de Pologne vient de faire savoir qu’il considérait avec une inquiétude avancée les menaces d’une nouvelle course aux armements avec la Russie.

Le ministre des affaires étrangères, Radosław Sikorski, a lui même déclaré « que par expérience, nous savons que lorsque la Russie menace la Pologne, nous devons prendre cela au sérieux » . Cette déclaration intervient alors même que les autorités russes sont en train de planifier l’installation d’un système de défense par missile le long de sa frontière avec la Pologne au niveau de l’enclave de Kaliningrad.

Au cours du mois de novembre dernier, le président russe, Dimitri Medvedev, avait réaffirmé que l’implantation d’un bouclier antimissile américain sur le sol polonais entraînerait immédiatement l’installation du même type de projet sur Kaliningrad.

Sikorski a fait part de ses sentiments de déception à voir la Russie réitérer une nouvelle fois ses menaces. Radosław Sikorski : « Nous avions estimé que ce genre de stratégie géopolitique relevait du passé. La Pologne est bien le dernier pays vouloir revenir à la course aux armements. » mip201112cpgrdk

Les autorités étasunienne et polonaise ont par ailleurs toujours expliqué que l’objectif de ce projet en Pologne visait à prendre des mesures défensives à l’encontre de certains États voyous comme par exemple l’Iran. Ce projet fut initialement ratifié en 2008, au moment même où le mandat présidentiel de Georges Bush touchait à sa fin. Il a été suspendu par l’administration de Obama, qui lui préfère un autre projet plus mobile.

Par contre, du côté des relations polonaise et russe, Sikorski s’est félicité de la nouvelle suivant laquelle la Russie puisse reconnaître le massacre de plus de 22000 citoyens polonais à Katyń au cours de la seconde guerre mondiale. Il a expliqué que la Pologne appréciait le fait que le massacre de Katyń soit le premier crime condamné par le parlement de ce pays. ». Cette condamnation eut lieu en avril 2010, quelques jours après la catastrophe de Smoleńsk au cours de laquelle une délégation , qui devait se rendre au 70ième anniversaire de la commémoration de Katyń, est décédée suite à l’accident d’avion. 96 personnes y ont trouvé la mort, dont l’ancien président Lech Kaczyński ainsi que son épouse Maria Kaczyńska.

Par ailleurs, Sikorski a signé un accord qui permettra de faciliter les passages frontaliers entre la Pologne et la Russie au niveau de Kaliningrad et les provinces de Poméranie et de Warmie – Mazurie. Interviewé à la radio russe « Écho de Moscou », celui – ci a expliqué qu’il préférait le concept d’ouverture des frontière à celui de course aux armements.

Copyright © 2015 Gazeta MediaPolonia.com
Répondre à cet article

Partagez cet article en 1 clic :

Forum