Please enable JavaScript !
Veuillez activer Javascript
Prosze wlaczyc JavaScript
Bitte aktiviere JavaScript
Por favor activa el Javascript!
Le Magazine International Polonais
La nouvelle interface de LinkedIN est une arnaque qui fait fuir les utilisateurs - Macédoine de légumes à la polonaise - Sałatka jarzynowa - Kluski na parze - Un appel général à Boycotter tous les Kebabs a été lancé après le meurtre d’un jeune homme - Quand TF1 ne savait pas faire la différence entre Slovaquie et Slovénie. - Joyeuses Fêtes et Bon Réveillon de Noël - Le terroriste de Berlin vient d’être tué à Milan - Découvrez les légendes de la mythologie slave en vidéos pour Noël.... - Collecte de fonds pour le héros Polonais tué à Berlin - Berlin : Hommage au héros Polonais qui a évité que le terroriste ne fasse bien plus de victimes. -

Les convulsions hystériques de Le Pen concernant la crise en Ukraine.

jeudi 20 mars 2014.
Accueil du site > Actualité de Pologne : Sommaire > International > Les convulsions hystériques de Le Pen concernant la crise en (...)
 
(0 - 0 vote)

Abonnement

Dans la série des laquais et autres prostituées adeptes de la propagande du régime mafieux oligarchique russe, suite aux déclarations d’adulation et de soumission de ces demoiselles au régime de Poutine, parmi lesquelles on ne saurait citer Aymeric Chauprade, Christian Vanneste, Nicolas Berruyer, Jean Luc Mélenchon, Natalia Vitrenko, Michel Colon, Jacques Sapir, ou encore Laurent Louis, voici que la grande matrone de cette maison close du fascisme rouge-brun, Jean-Marie le Pen, a également déclaré sa flamme auprès de Vladimir Poutine. Parmi ces marionnettes disposées à se mettre à 4 pattes au service du bisounours russe, on aurait pu être étonné d’y voir Florian Philippot, polonais d’origine, qui conchie sur l’Histoire de son pays d’origine et sur celle des nations slaves en se vendant au Front National. On notera qu’un autre point en commun rassemble l’ensemble ces travestis de la pensée souverainiste : elles sont toutes d’affiliation fascistes, certaines ancrées dans le nationalisme de droite, d’autres prisonnières de leur relents nostalgiques soviétiques. Les deux mêmes clans ennemis qui avaient pactisé juste avant l’invasion de la Pologne en 1939, bis repetita.

Concernant tous les français d’origine polonaise, qui seraient éventuellement tentés de voter pour le Front National d’ici les prochaines élections municipales ou européennes : à vous d’en prendre de la graine et de constater le piège que constitue ce parti politique, qui de toute façon ne changera jamais rien à la situation dans laquelle est plongée la France, mise à part profiter de la misère des français pour jouer aux populistes et mieux profiter d’eux une fois qu’ils seront au pouvoir.

La douche sera d’autant plus glacée que les membres de ce parti politique haïssent les slaves, tout particulièrement les ukrainiens comme les polonais, et ce depuis plus d’une décennie. Cette haine trouve son explication à travers de multiples raisons, certaines légitimes concernant l’état de dégradation économique du pays, une souveraineté française piétinée, des corps étatiques de plus en plus corrompus au niveau judiciaire, administratif et politique, et une insécurité galopante relevant de la subversion des valeurs de base les plus élémentaires, où justement le rôle de l’état de droit n’est plus assuré.

Pour d’autres raisons moins avouables et de jalousie : la moyenne de la population polonaise est plus éduquée et plus diplômée que la population française, la motivation des parcours professionnels est plus importante, l’entrepreneuriat est très prononcé, surtout quand on eu l’occasion de travailler et d’investir en Pologne. Ces mêmes raisons expriment une frustration vis à vis du boom économique polonais. Si on accuse les entreprises françaises de délocaliser, il ne faut pas oublier que nombreuses sont les entreprises françaises à avoir conquis des marchés en Pologne, ce qui permet à l’heure actuelle à des milliers de français d’aller travailler en Pologne avec des salaires supérieurs à ce qu’ils peuvent gagner en France. Nombreux sont aussi les français à aller s’installer à l’étranger dont également en Pologne, grâce à l’Europe, et motivés en raison d’un grave problème français : l’étranglement fiscal qui casse le potentiel des nouvelles générations. mip201403cpgrdk

Le Front National n’aime pas qu’on empiète sur sa souveraineté, mais voit aussi d’un mauvais œil le nouveau pôle économique européen qui est en train de se créer en Europe Centrale, et qui inévitablement risque de le devenir pour longtemps d’ici les décennies à venir. C’est à la fois le prolongement du croissant économique européen, et l’expression d’une Europe qui résiste aux crises en opposition à la chute des pays latins. Le problème de la crise économique française ne saurait se résumer aux failles de l’Union Européenne, mais bien au fait que l’économie mondiale soit en pleine mutation et que depuis plus de 20 ans, tout est organisé en France pour freiner cette adaptation.

Dans cette vidéo, Jean-Marie Le Pen nous faire part de ses diatribes à l’encontre des peuples slaves polonais et ukrainiens. Nous apportons quelques nuances vis à vis des thèmes développés dans cette vidéo.


Notons dès à présent que Jean-Marie Le Pen, comme tout politique, est avant tout un communicant avant d’être un scientifique faisant preuve d’objectivité. Cela se traduit par le fait qu’il sera inutile de répéter, à chacune de ses réponses, qu’il s’agît ici de sophismes et nullement d’analyses géopolitiques approfondies. Il s’agît de faire court, pour dire en quelques secondes les quelques mots essentiels à l’exercice démagogique propre à la manipulation des masses.

Notons aussi dès à présent un autre détail flagrant dans cette vidéo : Jean-Marie Le Pen ne connaît pas la programmation neuro-linguistique, son regard fuyant, ses onomatopées répétitives, ses rigolades démontrent qu’il ne croît pas un seul mot de ce qu’il raconte. La PNL, c’est l’étude des méthodes de communication parallèlement à la communication orale.

Est ce que l’annexion de la Crimée est légale ?

Oui, d’après Jean-Marie Le Pen, elle serait légale, Vladimir Poutine aurait effectué un sans faute, et les dirigeants de l’Union Européenne se seraient trompés dans tous les domaines, que ce soit le politique, l’historique, le moral. On ne pourrait rien reprocher à Poutine.

Ce référendum est d’autant moins légale :

  • qu’il a été imposé par une nation vis à vis d’une autre nation : la Russie est intervenue militairement
  • qu’aucune autorité légale n’a décrétée vouloir organiser ce référendum,
  • que ce référendum a été purement truqué
  • qu’il ne s’agît nullement d’appliquer la règle du droit international du droit des peuples à disposer d’eux mêmes, parce que la Crimée n’est pas un territoire lié à l’Histoire du peuple russe, qu’elle a été conquise contre les tatars qui y habitaient déjà depuis plusieurs siècles . Le peuple qui y réside est composé d’ukrainiens, de tatars, de russes, de roumains, de hongrois, de juifs, et sa définition réside grandement de l’approche de Ernest Renan à l’égard de la constitution des nations. mip201403cpgrdk

Droit des peuples à disposer d’eux mêmes / principe de l’intangibilité des frontières.

Ce référendum est d’autant moins légale :

  • que les théoriciens pro-russes mélangent de manière très boiteuse le principe du droit des peuples à disposer d’eux mêmes et celui de l’intangibilité des frontières, application effectuée à géométrie variable en fonction des positions idéologiques.

En effet, si on appliquait le principe du droit des peuples à disposer d’eux mêmes, alors la Russie n’existerait plus en tant que territoire actuel. Królewiec (Kaliningrad pour les ruskofs), terre lituano-polonaise, ne devrait plus être en Russie, mais partagée entre la Lituanie et la Pologne. Si les républiques de Russie réclamaient leur indépendance, elles mêmes colonisées par des minorités de populations russes comme c’est le cas à l’heure actuel en Crimée et dans l’est de l’Ukraine, alors la Russie ne serait plus la Russie et elle y perdrait d’autant plus qu’elle ne pourrait plus exploiter les richesses minières de ces républiques.

Ce qui protège à l’heure actuelle la Russie, c’est le principe de l’intangibilité des frontières. S’il n’est pas respecté, alors le territoire russe actuel disparaîtra. Et comme un principe de droit international ne vaut que s’il y a application du principe de réciprocité, la Russie ne pouvait en aucun cas ne pas le respecter, et encore plus vis à vis de l’Ukraine.

De toute manière, le respect de ces deux règles de droit international s’impose d’autant plus :

  • que la Russie n’a pas à aller modifier les frontières de l’Ukraine – principe d’intangibilité
  • que la Russie, son groupe mafieux oligarchique, n’a plus à aller exporter son modèle de corruption en Ukraine en rendant les exportations ukrainiennes dépendantes de la Communauté des États Indépendants (CEI) et du bon vouloir des oligarques russes. - ceci pour une application de la libre souveraineté des peuples, y compris dans le domaine économique et non pas uniquement politique et territorial.

Ce paragraphe est destiné à la fois à l’autre abruti de poutinolâtre qu’est Jacques Sapir, qui a cru nous pondre une nouvelle diarrhée en matière de droit international public, alors qu’il me semble, déjà, qu’il n’est ni juriste, ni spécialiste dans ces affaires, mais surtout et avant tout, nullement objectif dans ses positions, à savoir un servant de l’idéologie du Parti de Gauche, anti zone euro, et surtout socialement et professionnellement maqué à l’économie russe. Aucun procès d’intention concernant ses positions, chacun étant libre de ses idées, tout comme chacun est libre de sortir de la pensée unique atlantiste ou europhile, chacun est également libre de ne pas se faire absorber par la pensée unique des poutinolâtres, altermondialistes rouges-bruns et autres prisonniers des tares complotistes.

Pour tous les polonais, français d’origine polonaise et slave, et pour toute personne opposée à la propagande de Vladimir Poutine, vous êtes libres d’aller pourrir les blogs, forums de discussion et autres réseaux de tous les laquais qui se font les serviteurs de la propagande pro-russe. Dans la mesure où les poutinolâtres se servent des thèses de Jacques Sapir, vous pouvez désormais employer les arguments nécessaires pour démonter leur position. mip201403cpgrdk

N’hésitez pas à exiger des comptes auprès de toute personne membre du Front National, et si vous êtes membres du Front National mais que vous ne vous reconnaissez pas à travers les paroles de Jean-Marie Le Pen, vous avez le droit de déchirer votre carte de membre, de vous retirer des listes du Front National en tant que colistier (déjà que leurs listes sont truquées).

À travers cette annexion, il ne s’agît nullement du droit des peuples à disposer d’eux mêmes, mais du droit du plus fort à annexer le plus faible. Avec la Russie, la Fontaine dépasse le stade de la fable pour devenir celle de la farce diplomatique.

Une annexion effectuée sans faute ?

Jean-Marie Le Pen, en bon valet de Vladimir Poutine, nous explique que le référendum aurait été organisé démocratiquement.

Hormis le fait que ce pseudo référendum a littéralement été truqué.

  • présence de milices armées
  • les urnes transparentes contenaient des formulaires non enveloppés, le secret du scrutin non respecté et affiché publiquement aux yeux des miliciens pro-russes
  • certains bulletins de vote étaient déjà cochés avant leur distribution
  • des russes sont allés se présenter aux bureaux de vote en Crimée alors qu’ils ne sont ni ukrainiens, ni criméens, dans certaines villes, le taux de participation a même dépassé les 120% (normal, c’est le paradoxe rusko-soviétique) : http://www.mediapolonia.com/news/swpolska4413.html
  • les observateurs internationaux ont été chassés, par contre, la Russie a fait venir ses propres observateurs qui sont tous membres de partis politiques fascistes et stalinistes européens, dont certains sont des néo-nazis http://www.mediapolonia.com/news/swpolska4415.html
  • des prêtres chrétiens ont été fait prisonniers. Effectivement, quand bien même l’oligarchie poutinienne fait ses affaires mafieuses en douce, cela ne l’empêche pas d’aller trouver une couverture médiatique en essayant de se faire passer pour des chrétiens. Néanmoins, est ce que les chrétiens, dont des catholiques, de France et d’Occident, vont accepter que les russes agressent les catholiques de Crimée ? Est ce qu’ils vont accepter les prochaines répressions du patriarche soviétique contre les communautés greco-catholiques de Crimée http://www.mediapolonia.com/news/swpolska4417.html Et bien Jean-Marie le Pen cautionne les répressions christianophobes. Pour tout chrétien qui se respecte et qui ne veut nullement cautionner les répressions à la liberté de culte effectuées contre des chrétiens en Crimée par les soviétiques, ces derniers sont invités à ne pas voter pour le Front National .

La Crimée appartiendrait elle toujours à l’Empire russe ?

Rien que l’expression de JM Le Pen est révélatrice d’un lapsus : empire russe. L’époque des stars est révolue. La Crimée n’a jamais été russe. Elle fut pendant des siècles un pays tatar, musulman, à la frontière de la Pologne et de la Russie. Ce territoire est passé sous tutelle russe, les colons russes se sont installés. En 1954, Kroutchev a donné la Crimée à l’Ukraine, pour de nombreuses raisons :

  • d’une part, en raison de l’Holodomor, qui a fait des millions de morts sous le communisme en raison de la famine. Certes, des russes, des cosaques, des tatars sont aussi morts dans cette tragédie, mais la population qui en a le plus souffert est avant tout ukrainienne
  • d’autre part, suite à ce génocide, et pour calmer les mouvements de déportation des populations plus à l’est, dont les millions de polonais qui habitaient dans l’ouest de l’Ukraine jusqu’à Lviv et qui ont été transférés dans l’ouest de l’actuelle Pologne sous Staline, Kroutchev a concédé le territoire de la Crimée sous peine de voir l’Ukraine se révolter
  • par ailleurs, ce génocide a permis à des millions de colons russes de venir s’installer dans l’est de l’Ukraine, et y effectuer un remplacement de population
  • enfin, les terres agricoles ukrainiennes étaient les plus riches de tout le bloc soviétique, elles ont été plus qu’exploitées et appauvries. L’Ukraine a plus qu’été exploitée pour assouvir la folie du bloc soviétique, aussi bien en ressources minières, agricoles comme humaines.

Il n’y a aucun argument qui puisse justifier l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014.

L’escalade possible des événements.

Ce dernier craint que le confit puisse prendre des proportions considérables, en raison de ce qu’il nomme un pouvoir romanesque. Nonobstant, le gouvernement transitoire n’est que temporaire puisque des élections sont prévues pour mai prochain.

Certes, l’annexion étant tout ce qu’il de plus illégal, les autorités ukrainiennes ont bien expliqué qu’elles n’allaient pas abandonner ce territoire. Coupler cela avec les sanctions à venir, qui se veulent graduelles, et vis à vis desquelles la Russie commence à s’inquiéter ne risque pas d’apaiser le conflit. Ce n’est pas parce qu’un voleur s’est accaparé un bien qu’il en est le propriétaire. Qui plus est, les autorités ukrainiennes peuvent couper en eau et électricité la Crimée. Autre fait : la dette que doit l’Ukraine à la Russie pourrait finir dans les impayés. Les 19 plus grandes fortunes russes ont perdu plus de 18 milliards de dollars au début de ce mois de mars face aux fluctuations des valeurs de certains titres.

Présence de fascistes au gouvernement à Kiev.

JM Le Pen reprend ses esprits en explicitant que ce genre d’argumentation était fallacieuse. Il suffit de connaître les véritables déclarations au sujet de la communauté juive d’Ukraine pour se faire une véritable opinion : http://www.mediapolonia.com/news/swpolska4416.html

JM Le Pen précise bien que c’est le genre d’argumentation qu’utilise Vladimir Poutine pour tenter de disqualifier le nouveau gouvernement, tout en jouant sur l’ancien confit entre les nationalistes ukrainiens et les communistes russes.

Néanmoins, il ne lui est pas venu en tête de souligner toutes les exactions subies par le peuple ukrainien et infligées par les communistes. Certes, le massacre de Katyn a été souligné par Jean-Jacques Bourdin. Mais il n’y a pas que cela. On compte toutes les séries de viols contre les populations locales, les emprisonnements politiques, les tortures infligées dans les prisons soviétiques, les déportations. Si on a fait sauter les statuts des « héros » qui ont combattu contre le nazisme, c’est parce que ces « héros » n’en étaient pas. Les nazis et les soviétiques étaient deux envahisseurs, les deux se sont affrontés, les deux ont fait souffrir les peuples d’Europe Centrale et Orientale, mais jamais aucun des deux n’a été un sauveur du peuple ukrainien.

cf : Le Président va créer le Musée de la barbarie communiste.

Faut il se tourner vers Poutine ? Est ce que les départements français doivent aussi organiser un référendum pour demander leur rattachement à la Crimée ?

Là, JM Le Pen est très ambiguë concernant cette question. Celui-ci répond dans l’immédiateté : « pas avec les mêmes liens de subordination qu’avec l’OTAN ». Un lapsus très révélateur qui reconnaît deux points essentiels.

  • Il considère que la France est la subordonnée de l’OTAN, thèse à laquelle tout souverainiste français ne peut qu’adhérer.
  • la question ne concernait pas directement l’OTAN, mais la Russie. Il admet ainsi que l’Empire russe, ainsi nommé par JM Le Pen, exerce également un lien de subordination sur les nations d’Europe Orientale. Il considère ainsi que la Russie a le droit d’exercer des prérogatives sur les nations d’Europe Orientale et Centrale (Pologne, Ukraine, Hongrie, Slovaquie, Tchéquie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Finlande), mais que dans le cadre d’une coopération de la France avec la Russie, ce lien de subordination doit être des moindres.

Ainsi, sous prétexte de vouloir s’opposer à l’empire étasunien, il faudrait faire alliance avec la Russie tsariste au détriment des autres nations. C’est ce qui s’appelle l’application à géométrie variable du respect de la souveraineté des nations. C’est ici que l’on peut noter les manifestations dangereuses de ce parti politique. Si il était au pouvoir, il y a fort à parier qu’il donnerait entièrement raison à Frédérique Mitterrand lorsque celui-ci eu proclamé que « le nationalisme, c’est la guerre ».

Quand JM le Pen parle de l’Europe Boréale, allant de Brest à Vladivostok, il parle d’une Europe avec des nations dominantes et d’autres sous tutelle. Est il sûr que les suisses, les hongrois, les polonais, désirent être mis sous statut de sous citoyen ? Comme évoqué précédemment, cette union des extrêmes ne se justifie pas uniquement en raison d’un alignement géopolitique contestant l’hégémonie géopolitique étasunienne, mais aussi en réaction face au nouveau pôle européen économique dominant qui s’installe en Europe Centrale, dont les sommets économiques se déroulent chaque année en mai à Katowice. Si Bruxelles est le centre des opérations administratives, la France un territoire non contournable, il n’en reste pas moins que le centre de gravité économique s’est déplacé à l’est, entre l’Allemagne, la République Tchèque, la Suisse, la Pologne et le Danemark.

Peut on faire confiance à Vladimir Poutine ?

D’après JM Le Pen, il serait possible de faire confiance à Poutine.

La réalité est tout autre. Les relations commerciales avec la Russie restent plus ou moins spécifiques, notamment au niveau de certaines réglementations très particulières. L’économie russe a ceci de particulier qu’elle n’assure pas l’état de droit, et ne survit en économie non pas les entrepreneurs les plus talentueux, mais ceux qui ont d’une part les bonnes relations, et d’autre part ne craignent pas pour leur existence. Le modèle est fondé sur celui d’un clan oligarchique, et les oligarques qui ne respectent pas le code de déontologie lié à l’alliance de la mafia locale avec les autorités russes se voit éliminés. Suite à cette annexion, la Russie a tombé le masque de la fausse modernisation et a dévoilé ses ambitions empiristes. L’économie est très développée sur le secteur primaire : exploitation des ressources en matière premières . L’industrie y est très faible, le tertiaire également, quand au quaternaire, il est carrément absent. Les sources de revenus proviennent de l’exportation de ces matières premières, minérales et végétales, dont le bois, tirant profit de son immense superficie. Mais la Russie reste un colosse aux pieds d’argile : le conflit tchétchène est loin d’être résolu, et celui-ci peut très bien, du jour au lendemain, se répandre dans les autres républiques composant la Fédération de Russie, dont certaines ne sont ni de culture européenne, russe, slave, ou encore chrétienne.

On ne peut donc ni faire confiance à Poutine, encore moins à JM Le Pen, et surtout pas au parti politique qui le soutient, à savoir celui du Front National.

Il est donc un devoir qui s’impose à tout citoyen en France, et encore plus à l’égard de tout français ayant des origines slaves et polonaise : IL EST OBLIGATOIRE DE FAIRE BARRAGE AU FRONT NATIONAL

En d’autres termes, cela signifie :

  • que c’est une obligation citoyenne d’aller voter
  • qu’il ne faut absolument pas voter pour le Front National
  • qu’il ne faut pas voter blanc
  • qu’il faut voter pour tout autre candidat pour casser toute les chances des candidats Front National

L’éternel Gloubi-Boulga magique de JM Le Pen

  • Interrogé concernant le coût de l’immigration en France, il explique qu’elle serait coûteuse. Pourtant, l’immigration polonaise en France est une immigration de travail, qui fournit des richesses à la France et dont bien des entreprises ont besoin.
  • En février 2008, il a été condamné pour apologie de crimes contre l’Humanité
  • C’est le parrain d’une des filles de Dieudonné, l’humoriste controversé, qui avec son maître à pensé Alain Soral, ont créée une coalition réunissant des islamistes antisémites avec des pseudos chrétiens tout aussi extrémistes qu’antisémites.Alors que Wallerand de Saint-Just critique la présence d’un ami de Dieudonné sur les listes du Rassemblement Bleu Marine, JM Le Pen approuve cette action. Cet ami est Les Ogres, l’administrateur du site antisémite Les Ogres. JM Le Pen accepte de se mettre dans toutes les positions pour s’assurer n’importe quel soutien, incliné devant poutine, à genoux devant Dieudonné, le grand écart cela le connaît.
  • Les liste électorales sont truquées, puisque parmi les colistiers, on retrouve des candidats décédés, des gens inscrits contre leur gré. On retrouve aussi des candidats étrangers alors que la doctrine du mouvement consiste à interdire les colistiers ayant une nationalité européenne. La philosophie de JM Le Pen est la suivante :
  • Se faire qualifier de fasciste ou s’afficher avec une photo de Mussolini est devenu la nouvelle mode.Bien évidemment, JM Le Pen évite de répondre directement à la question du journaliste en invoquant la crise qui a parcouru le syndicat de la magistrature.
  • Il fait l’éloge de la Gestapo, mais en retour s’en défend en se déclarant résistant parce qu’ayant possédé des armes à feu

Dossier sur la crise ukrainienne : http://mediapolonia.com/news/theme2993.html

Copyright © 2015 Gazeta MediaPolonia.com
Répondre à cet article

Partagez cet article en 1 clic :