Please enable JavaScript !
Veuillez activer Javascript
Prosze wlaczyc JavaScript
Bitte aktiviere JavaScript
Por favor activa el Javascript!
Le Magazine International Polonais
La nouvelle interface de LinkedIN est une arnaque qui fait fuir les utilisateurs - Macédoine de légumes à la polonaise - Sałatka jarzynowa - Kluski na parze - Un appel général à Boycotter tous les Kebabs a été lancé après le meurtre d’un jeune homme - Quand TF1 ne savait pas faire la différence entre Slovaquie et Slovénie. - Joyeuses Fêtes et Bon Réveillon de Noël - Le terroriste de Berlin vient d’être tué à Milan - Découvrez les légendes de la mythologie slave en vidéos pour Noël.... - Collecte de fonds pour le héros Polonais tué à Berlin - Berlin : Hommage au héros Polonais qui a évité que le terroriste ne fasse bien plus de victimes. -

Un représentant juif calomnie et crache sur la Pologne

jeudi 14 janvier 2016.
Accueil du site > Actualité de Pologne : Sommaire > Histoire > Un représentant juif calomnie et crache sur la Pologne
 
(4.88 - 3 votes)

Abonnement

Lorsque l’on représente une institution juive, qui plus est celle du Consistoire Central Israélite de France, et qu’on en est son président, tel Joël Mergui, on a un soucis d’éthique lors de ses déclarations publiques.

On a certes le droit à l’erreur, car certes l’erreur est humaine, mais on a aussi le droit ou du moins le devoir de tempérer et de faire attention à des propos qui pourraient être des plus outranciers.

Dans les faits, Joël Mergui, a fait ce genre de déclaration : « les Juifs ont traversé l’histoire en subissant toute sorte de haine, toutes sortes de massacres, et qu’au nom du Judaïsme, jamais la communauté Juive ne s’est levée ni pour détruire l’Espagne qui les avait expulsés ni pour détruire la Pologne qui les avait gazés. »

Oui, les juifs ont été expulsés d’Espagne.

Oui, les juifs ont été accueillis en Pologne, ils y ont même prospéré. Pour un plan d’occupation sur plus de 1000 années, c’est plus qu’un record à l’échelle européenne voir mondiale. Deux peuples qui ont un long passé en commun, une communauté qui revient au pays, des entreprises qui s’installent, des citoyens juifs retrouvant la citoyenneté polonaise, .. et y a même des feujs qui préfèrent déménager en Pologne car question climat sociale, « cela ne serait pas trop top en France ». Et pour cause, être juif en France et se promener avec une kippa, c’est un excellent moyen pour savoir si telle ou telle rue relève encore du respect de l’état de droit.

Non, les polonais n’ont nullement gazé les juifs. Non, les camps de concentrations ne furent pas polonais mais bel et bien nazis allemands. Bon, on va pas non plus en mettre plein la gueule à nos amis allemands, depuis ils ont fait techouva, reconnu leurs torts et savent faire preuve de tolérance.

Et tels propos sont irresponsables et disons le ouvertement, mensongers. Ben oui, quoi, en pleine crise politique et relationnelle avec les institutions européennes sur fond d’actions et de stratégies commerciales des grands groupes européens qui étaient alliés avec l’ancienne coalition gouvernementale, cela ne mange pas de pain d’aller tirer sur l’ambulance et d’aller enfoncer le couteau dans le dos en calomniant ainsi les polonais.

On oublie juste des gens comme Irena Sendlerowa, celle qui a sauvé des milliers d’enfants juifs. On oublie Pilecki, qui a infiltré les camps nazis pour les démanteler de l’intérieur et affaiblir les nazis, on oublie le prêtre polonais Maximilien Kolbe qui a sacrifié sa vie dans l’un des camps de la mort, on oublie tous les Justes parmi les Nations reconnus par l’État d’Israël, et la liste est longue. Oui, la vie c’est pas tout blanc tout gris, y a pas eu que des gentils et des méchants, mais de là à aller dire que ce sont les polonais qui ont gazé les juifs, c’est soit un manque de culture, ou une haine atavique, dans tous les cas rien qui honore une personne qui occupe ce poste à responsabilité.

Mais c’est surtout une injure, car on oublie que les nazis ont aussi gazé des polonais, des polonais de confession juive et des polonais de tout autre confession.

Il se peut que Joël Mergui ai envie de voyager en Pologne, histoire de rencontrer son homologue polonais à Varsovie et découvrir le patrimoine juif culturel conservé et remis à l’ordre du jour. Il aura aussi l’occasion d’apprendre que ce qu’il a commis est punis par les lois polonaises en matière de diffamation, et que les tribunaux des pays occidentaux ont reconnu ce délit comme diffamatoire.

Lorsqu’il y a eu les attentats à Toulouse, les autorités polonaises furent les premières à faire preuve de leur condoléances, comme bien des amis et responsables juifs comme israéliens avaient affiché leurs soutien en avril 2010 lors de l’accident du crash présidentiel de Smolensk.

De nos jours l’antisémitisme est partout, encore plus vrai en France. On peut comprendre le positionnement des membres d’une communauté, surtout lors du récent attentat de Marseille, où il me semble qu’un professeur fut agressé à l’arme blanche par un adolescent . Le mobile du crime ? Le professeur était juif. Oui, amis juifs, s’il y a bel et bien une position en ce moment inquiétante, et sans langue de bois, c’est bien celle concernant le respect de l’état de droit.

En attendant, lorsqu’on voit que la communauté polonaise attend des excuses de la part de Joël Mergui, on ne peut qu’acquiescer. Après tout, ce fut déjà le cas de la Tribune Juive.

Nous publions ici le lien qui mène à la pétition que vous pouvez signer : http://citizengo.pl/pl/32302-list-w-sprawie-slow-polska-ktora-ich-zydow-zagazowala

N’hésitez pas non plus à aller prévenir les autorités polonaises, elles seront sûrement ravies d’intervenir.

Copyright © 2015 Gazeta MediaPolonia.com
Répondre à cet article

Partagez cet article en 1 clic :

Forum