Please enable JavaScript !
Veuillez activer Javascript
Prosze wlaczyc JavaScript
Bitte aktiviere JavaScript
Por favor activa el Javascript!
Le Magazine International Polonais
Macédoine de légumes à la polonaise - Sałatka jarzynowa - Kluski na parze - Un appel général à Boycotter tous les Kebabs a été lancé après le meurtre d’un jeune homme - Quand TF1 ne savait pas faire la différence entre Slovaquie et Slovénie. - Joyeuses Fêtes et Bon Réveillon de Noël - Le terroriste de Berlin vient d’être tué à Milan - Découvrez les légendes de la mythologie slave en vidéos pour Noël.... - Collecte de fonds pour le héros Polonais tué à Berlin - Berlin : Hommage au héros Polonais qui a évité que le terroriste ne fasse bien plus de victimes. - Que faire de Xavier Moreau et de sa vision de la Pologne ? -

Allemagne : les Russes sont allés massacrer des réfugiés syriens et marocains.

dimanche 24 janvier 2016.
Accueil du site > Actualité de Pologne : Sommaire > Union européenne > Allemagne : les Russes sont allés massacrer des réfugiés syriens et (...)
 
(0 - 0 vote)

Abonnement

Par les temps qui courent, on ne peut pas dire que les agressions sexuelles commises régulièrement par les réfugiés soient très populaires, et ceci encore moins auprès de la communauté russe qui vit en Allemagne. Suite au viol d’une adolescente de 13 ans, 400 russes se sont rendus dans un hôtel abritant des réfugiés et les ont tous massacré à tous les étages.

En effet, comme le rapporte le magazine Sovsekretno, les faits se sont produits dans la ville allemande de Bruchsal . Plus de 400 russes issus de la communauté russe ont participé à ce règlement de compte . Les autorités de police ont compté plus de 400 personnes, en provenance de 120 voitures, où il y avait entre 3 et 4 passagers à bord de chaque véhicule. Ces derniers s’en sont pris à la communauté d’origine dont sont issus les violeurs, qui sont principalement des réfugiés de type arabe et de nationalités marocaine et syriennes. Les réfugiés ont essayé de résister, mais ils se sont fait littéralement écrasé par les rusaki (nom donné aux russes vivant en Allemagne) armés de battes de base-ball et de tabourets.

L’origine de cette altercation ? Une jeune écolière russe de 13 ans, du nom de Lisa, s’est faite violée par un groupe de clandestins pendant 30 heures. La jeune fille fut kidnappée le 11 janvier dernier au niveau de la gare où elle attendait le train pour rentrer de l’école.

Jamais aucun confit de cet ampleur ne s’est produit sur le territoire allemand depuis le début de l’invasion de masse des illégaux africains et orientaux en Allemagne. Les agressions sexuelles sur des femmes à Cologne lors de la Saint Sylvestre et les multiples affaire de viol qui se produisent depuis plusieurs mois ont attisé les tensions au niveau de la population locale.

Un de ressortissants russes vivant à Lichtenfels en Bavière : "Ilest devenu dangereux de se promener ou decondurie dans cette ville. Lorsque je m’arrête à un fey rouge, je verrouille de l’intérieur les portières de ma voiture,pareillorsque je fais les courses, j’évite de perdre trop de temps sur le parking."

D’après ce dernier, qui est venu s’installer en Allemagne depuis 10 ans, les réfugiés ne respectent pas les règles de lacirculation routière, ils se promènent à pied le long des autoroutes, ce qui peut facilement provoquer un accident. Pendant que certaines deleurs femmes mendient, les hommes établissent de véritables raids, constitués de 40 à 50 personne, pour aller piller les magasins, les supermarchés. Pendant ce temps là, les autorités de police allemande sont dans l’obligation de se taire sur les infractions des réfugiés

"À Frankenberg,le supermarché "Hermes" a été transformé en abris pour réfugiés. Il y abrite plus d’un millier de personnes. La ville est devenu plus agitée, et je suis en train d’obtenir un permis de port d’arme pour ma femme."

"Les résidents locaux sont scandalisés par le comportement effronté des migrants. Ils prennent des masses de produits dans les magasins et ne paient rien. Lorsque les caissiers appellent les gardes, ils font semblant de ne pas comprendre la langue. Le maire de Frankenberg est arrivé lors de l’un de ces incidents, et a essayé de leur parler en plusieurs langues, mais en vain. En fin de compte, il a payé pour les migrants. Cela a provoqué l’étonnement des observateurs de cet incident qui ont demandé pourquoi les Allemands autochtones devraient passent leur vie à travailler dur, quand les migrants obtiennent tout gratuitement ? "

Les autorités ont tenté de faire appel à la population locale pour aider les migrants et les inviter à installer les réfugiés dans des locaux résidentiels vacants. Après cela, en Allemagne, il y eut une série d’incendies qui ont brûlé la propriété privée des Allemands aidant les réfugiés.

En Allemagne, les migrants russes ont été les premiers à se lever pour défendre leurs familles avec l’usage des armes. L’un d’entre eux déclarent : "Si ma fille ou ma femme a été harcelée par les migrants, je prendrais une batte et j’exploserais leur tête avec".

Copyright © 2015 Gazeta MediaPolonia.com
Répondre à cet article

Partagez cet article en 1 clic :